Grands matchs contre les États-Unis rien de nouveau pour l’équipe canadienne d’Ernie Whitt alors qu’une place olympique est en jeu

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:4 Minute, 28 Second

Il est toujours considéré comme l’une des plus grandes victoires de l’équipe nationale canadienne de baseball — une défaite renversante des États-Unis aux Jeux panaméricains de 1999 à Winnipeg.

Mené 6-3 contre les Américaines à la 11e manche, le Canadien Stubby Clapp est venu au marbre avec les buts chargés et deux retirés. Clapp, un compagnon qui n’avait que 25 présences au bâton dans la Ligue majeure de baseball, a fait le plein avant de soulever une mouche pop peu profonde au champ gauche pour ce qui aurait dû être une sortie facile.

Mais la confusion parmi les voltigeurs américains a permis au ballon de tomber dans l’herbe et de marquer le point gagnant, déclenchant une célébration bruyante alors que l’équipe canadienne se précipitait hors de l’abri et que la foule de Winnipeg se déchaînait.

La victoire a catapulté les Canadiens vers une éventuelle médaille de bronze et a mis le programme de baseball du Canada sur la carte. En 2015, au Rogers Centre de Toronto, ils ont enchaîné avec une autre victoire contre les États-Unis, cette fois pour l’or.


Ernie Whitt, l’ancien natif des Blue Jays et de Detroit qui est un incontournable du baseball canadien depuis des années, était le manager de ces deux équipes et a été aux premières loges de tous les drames.

Whitt est encore une fois le manager de l’équipe canadienne dans un match de baseball crucial contre les États-Unis. Les chances de qualification olympique du Canada sont en jeu lors des qualifications olympiques de la WBSC Baseball Americas en Floride.

Et leur prochain adversaire est les États-Unis vendredi soir. C’est un autre match incontournable pour le Canada.

« Beaucoup de ces gars, cela pourrait être leur dernière chance d’atteindre cet objectif d’aller aux Jeux olympiques », a déclaré Whitt à CBC Sports. « Si cela ne vous suffit pas pour accomplir cela, alors quelque chose ne va pas.

« Je ne pense pas que vous nous reverrez à plat. Nous savons ce que nous devons faire. Vous n’avez pas cette opportunité tout le temps et je pense que nos enfants réagiront. »

Le Canada s’est qualifié pour ce qu’il appelle le Super Round grâce à des victoires contre la Colombie et Cuba, ce dernier ayant été surpris 6-5, ce qui a mis fin aux chances olympiques de la puissance olympique du baseball.

Mais après avoir débuté avec deux victoires, le Canada a battu le Venezuela mercredi, s’inclinant 6-0. C’était un match crucial et une défaite en raison du format compliqué.

REGARDER | Le Canada a subi la première défaite de la WBSC contre le Venezuela lors de la finale du Groupe B :

Carlos Perez a frappé un circuit de deux points tandis que le Venezuela a limité le Canada à un coup sûr dans une victoire de 5-0 lors des qualifications WBSC Baseball Americas à West Palm Beach, en Floride. 1:00

Quatre équipes se qualifient pour le Super Round : le Canada, le Venezuela, les États-Unis et la République dominicaine. Le Canada affrontera désormais les États-Unis vendredi et la République dominicaine samedi. Les deux matchs seront diffusés en direct sur cbcsports.ca.

L’équipe avec le meilleur dossier dans le Super Round obtient la seule place olympique disponible à ce tournoi. Les deuxième et troisième places se rendront au dernier match de qualification olympique plus tard ce mois-ci au Mexique. Dans le Super Round, les équipes ne font pas face à l’autre équipe qui a avancé de leur groupe. Au lieu de cela, le résultat de leur réunion en phase de groupes se poursuit. Le Canada commence donc la ronde avec une fiche de 0-1 en raison de sa défaite contre le Venezuela.

Cela place les Canadiens dans une situation incontournable dans ses matchs restants, mais même si le Canada perd contre les Américains vendredi, le match de samedi contre la République dominicaine demeure la clé. Les équipes classées deuxième et troisième se qualifient pour une qualification olympique de la dernière chance plus tard ce mois-ci au Mexique. Quatre équipes s’affronteront, le vainqueur obtenant la dernière place olympique.

« Nous devons gagner au moins un match », a déclaré Whitt. « C’est quelque chose que moi-même et les entraîneurs doivent faire et certains de nos joueurs vétérans. Nous devons intensifier nos efforts. Ces gars-là le savent.

« Certains d’entre eux ont du mal dans la dent et veulent faire partie de [the Olympics.] »

Le Canada a participé à deux reprises aux Jeux olympiques, en 2004 et 2008, la dernière fois que le sport a été inclus dans les Jeux avant d’être rétabli pour Tokyo.

Whitt a dirigé l’équipe canadienne aux Jeux olympiques d’Athènes de 2004, perdant la médaille de bronze au profit du Japon. Il a également guidé l’équipe vers quatre médailles aux Jeux panaméricains, dont deux d’or.

Il réfléchit avec émotion à cette dernière expérience olympique et souhaite vivement que le Canada revienne aux Jeux une fois de plus.

« C’était l’un des plus grands événements auxquels j’ai jamais assisté, en 2004 à Athènes. Vous représentez votre pays avec les meilleurs athlètes du monde. C’est quelque chose que vous chérissez et qui ne revient pas si souvent », a déclaré Whitt. .

« Nos garçons seront prêts et motivés pour accomplir cela. »

#Grands #matchs #contre #les #ÉtatsUnis #rien #nouveau #pour #léquipe #canadienne #dErnie #Whitt #alors #quune #place #olympique #est #jeu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *