Ce qu’il faut savoir pour l’Euro 2020

Vues: 3
0 0
Temps de lecture:8 Minute, 4 Second

Ceci est un extrait de The Buzzer, le bulletin électronique quotidien de CBC Sports. Restez au courant de ce qui se passe dans le sport en vous abonnant ici.

L’un des plus grands événements sportifs au monde débute vendredi

Le championnat d’Europe de football est, fondamentalement, la Coupe du monde à l’exception de quelques équipes plus petites et uniquement pour les pays européens. Comme la Coupe du monde, elle a généralement lieu tous les quatre ans, mais l’Euro 2020 a été reporté d’une année complète en raison de la pandémie. Le coup d’envoi est enfin prêt vendredi, lorsque la Turquie affrontera l’Italie à Rome. Voici quelques choses à savoir sur le tournoi d’un mois à 24 équipes pour décider de la suprématie du football européen :

Quatre des cinq premiers pays du classement mondial de la FIFA sont ici. Le Brésil n ° 3 est absent, mais vous verrez la Belgique, championne du monde en titre, la France (n ° 2), l’Angleterre (4) et le champion d’Europe en titre, le Portugal (5). En 2016, le Portugais Eder a marqué en prolongation de la finale contre la France pour offrir à son pays son premier titre Euro. Cristiano Ronaldo a marqué trois buts dans ce tournoi, dont deux en phase à élimination directe. A 36 ans, ce pourrait être son dernier Euro.

11 pays différents accueillent des matchs. Cela était prévu avant la pandémie, afin de marquer le 60e anniversaire du tournoi. Chacun des six groupes jouera ses matchs dans deux endroits. Les deux meilleures équipes de chaque groupe et les quatre meilleures équipes en troisième place se qualifient pour les huitièmes de finale à élimination directe, qui se dérouleront dans sept villes différentes. Les quarts de finale auront lieu à Munich, Saint-Pétersbourg, Rome et Bakou, Azerbaïdjan. Les demi-finales (6 et 7 juillet) et la finale (11 juillet) se joueront au stade de Wembley à Londres.

Les fans seront présents, à des degrés divers. Le nombre dépend des restrictions locales. Budapest est le seul hôte permettant la proximité d’un stade plein (le leur devrait avoir plus de 60 000 fans). Bakou et Saint-Pétersbourg vont pour environ la moitié. Copenhague et Séville essaieront d’en obtenir environ un tiers, et les autres prévoient une capacité de 20 à 25 %.

Le groupe F est vraiment le groupe de la mort. Il comprend le champion en titre de la Coupe du monde (France), le champion d’Europe en titre (Portugal) et l’un des pays les plus titrés de l’histoire du football mondial (Allemagne). Aïe. Vous savez qu’un groupe est empilé lorsque l’Allemagne est sa troisième équipe la mieux classée. La puissance traditionnelle a un peu baissé depuis qu’elle a remporté son quatrième titre de Coupe du monde en 2014, s’étant inclinée en demi-finale de l’Euro 2016 contre la France et n’ayant pas réussi à sortir de la phase de groupes de la Coupe du monde 2018. En conséquence, l’Allemagne est tombée à une 12e place inhabituelle dans le classement mondial. Et ils disputeront leurs trois matches du premier tour à Munich. C’est pourquoi ils sont co-favorisés avec la France pour remporter le groupe, avec le Portugal un peu derrière et la Hongrie espérant juste la clémence. Cependant, le stade de Munich ne sera rempli qu’au cinquième environ (environ 15 000 fans), ce qui pourrait ternir l’avantage attendu du terrain.

La France ressemble à l’équipe à battre, mais le tournoi est grand ouvert. Menée par le flamboyant attaquant de 22 ans Kylian Mbappé, qui a remporté le prix du meilleur jeune joueur lors de la Coupe du monde 2018, la France est le favori des paris. Mais les cotes actuelles impliquent qu’ils n’ont qu’une chance sur cinq de remporter le tournoi, l’Angleterre et la Belgique étant juste derrière. Ces équipes ont chacune un buteur de classe mondiale pour égaler Mbappé dans, respectivement, Harry Kane et Romelu Lukaku. L’Allemagne, l’Espagne, le Portugal et l’Italie sont les autres pays avec un tir supérieur à 10 pour cent selon les marchés des paris, ce qui donne également aux Pays-Bas une chance de puncher.

Cristiano Ronaldo tente de mener le Portugal à deux titres européens consécutifs. (Patricia De Melo Moreira/AFP via Getty Images)

Rapidement…

Alphonso Davies et Jonathan David se sont révélés importants pour le Canada. Alors que l’équipe canadienne de soccer masculin avait besoin d’une victoire ou d’un match nul hier soir contre le Suriname pour se qualifier pour la Coupe du monde, ses deux meilleurs joueurs se sont intensifiés. David a marqué un tour du chapeau et Davies a marqué l’autre but dans une victoire de 4-0 juste à l’extérieur de Chicago. Hormis le penalty de David à la 77e minute, chacun des buts a été aidé par l’autre jeune star. Le Canada, qui est classé 70e au monde, affrontera désormais son adversaire le plus coriace à ce jour, Haïti, 83e, dans un match aller-retour en séries éliminatoires. Les matchs ont lieu samedi à Port-au-Prince et mardi de retour dans la banlieue de Chicago (les restrictions de voyage canadiennes ont contraint l’équipe nationale masculine à jouer tous ses matchs « à domicile » aux États-Unis). Le vainqueur se qualifie pour le tour final des qualifications de la CONCACAF, qui comprendra les cinq meilleures équipes de la région (Mexique, États-Unis, Jamaïque, Costa Rica et Honduras) et les vainqueurs des trois éliminatoires du deuxième tour. Le Canada n’a pas atteint la ronde finale depuis le tournoi de qualification pour la Coupe du monde 1998. En savoir plus sur la performance passionnante de David et Davies hier soir et regarder les faits saillants ici.

L’Avalanche est l’équipe la plus brillante des séries éliminatoires. Ils ont commencé avec six victoires consécutives – un balayage de St. Louis suivi de deux victoires contre Vegas. Mais la perte d’OT d’hier soir était la troisième défaite consécutive du Colorado, les mettant au bord de l’élimination pour le match 6 devant ce qui sera certainement une foule dingue de Vegas. Les Avs ont atteint les séries éliminatoires en tant que favoris de la Coupe Stanley, mais les trois derniers matchs ont bien rappelé que les Golden Knights sont à peu près leurs égaux. Vegas a terminé la saison régulière avec le même nombre de points et une victoire de plus que Colorado, qui a remporté le Trophée des présidents parce qu’il a remporté une victoire de plus en temps réglementaire. Le match 6 est jeudi soir. Le vainqueur de cette série affronte Montréal en demi-finale de la Coupe Stanley.

Nikola Jokic est devenu, de loin, le joueur le moins repêché à avoir remporté le prix NBA MVP. Les Denver Nuggets ont pris l’avion sur l’espoir serbe pâteux de 6 pieds 11 pouces en 2014, le plaçant 41e au total. Mais parfois, comme aime à le dire Ethan Strauss de l’Athletic, la graisse est un potentiel déguisé. Jokic est encore loin d’être déchiré, mais il est assez en forme pour mettre en valeur ses compétences incomparables. Le grand homme le plus performant de la NBA a terminé sixième des passes décisives cette saison avec 8,3 par match (c’est sauvage pour un centre) tout en avec une moyenne de 26,4 points et 10,8 rebonds et en tête de la ligue en termes d’efficacité des joueurs. Autre statistique impressionnante : Jokic n’a raté aucun match au cours des deux dernières saisons – une rareté pour un joueur vedette à l’ère de la gestion de charge. Jokic a cousu le MVP lorsque Denver n’a pas manqué un battement après avoir perdu le garde vedette canadien Jamal Murray à cause d’une blessure au genou mettant fin à la saison à la mi-avril. Ils étaient à la quatrième place dans l’Ouest à l’époque et ont terminé troisièmes. Jokic a ensuite mené les Nuggets à une victoire au premier tour contre Portland, et ils affrontent maintenant Phoenix, tête de série no 2, au deuxième tour. Avant que Jokic ne soit nommé MVP hier, le record du joueur le moins repêché à gagner était partagé par Giannis Antetokounmpo et le Canadien Steve Nash, qui ont tous deux terminé 15e. En savoir plus sur Jokic ici.

Il y aura une nouvelle championne de Roland-Garros. Le champion en titre Iga Swiatek avait remporté 22 sets consécutifs à Roland-Garros avant que la Grecque Maria Sakkari ne la bouleverse 6-4, 6-4 en quarts de finale aujourd’hui pour atteindre le dernier carré d’un Grand Chelem pour la première fois. Le champion en titre masculin Rafael Nadal s’est qualifié pour les demi-finales aujourd’hui avec une victoire en quatre sets, et le premier Novak Djokovic jouait son match de quart de finale au moment de notre publication. En savoir plus sur les résultats de Roland-Garros d’aujourd’hui ici.

À venir sur CBC Sports

Athlétisme: Quatre Canadiens participent à la rencontre de la Ligue de diamant cette semaine à Florence. Les médaillés de bronze des championnats du monde 2019, Mo Ahmed et Justyn Knight, participeront à une course de 5 000 mètres masculine chargée qui comprend neuf des 10 meilleurs au monde. Gabriela DeBues-Stafford est dans le 1500 m féminin, tandis que Jean-Simon Desgangés fait ses débuts dans la Ligue de diamant dans le 3000m steeple hommes. Regardez toute la rencontre en direct jeudi de 14 h à 16 h HE ici.

Championnats du monde de judo : Regardez les combats en direct dans les divisions 70 kg féminin et 90 kg masculin jeudi de 4 h HE à 12 h 30 HE ici.

Volley-ball: Regardez l’équipe masculine canadienne affronter la Russie lors de l’événement de la Ligue des Nations en Italie jeudi à 5 h 45 HE ici.

Vous êtes à jour. Je te parle demain.

#quil #faut #savoir #pour #lEuro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *