«Ça va être une bataille»: Lightning, les Islanders envisagent une demi-finale serrée de la Coupe Stanley

Vues: 9
0 0
Temps de lecture:5 Minute, 6 Second

L’expérience est une alliée inestimable en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Il y a peu de choses que le champion en titre Tampa Bay Lightning n’a pas rencontré au cours des séries éliminatoires profondes cinq des sept dernières années. Les Islanders de New York n’ont pas accompli autant, mais ont suffisamment progressé en trois saisons sous la direction de Barry Trotz pour ne pas se sentir comme de gros outsiders en demi-finale de la Coupe Stanley.

« Nous pensons que nous sommes une bonne équipe. Nous nous attendions à être ici. Nous savions que ce ne serait pas facile … mais au début de la saison, nous nous attendions à être ici », a déclaré Matt Martin de New York. « Nous sommes fiers et heureux de ce que nous avons accompli jusqu’à présent, mais le travail n’est toujours pas terminé et nous visons à aller jusqu’au bout. »

Le match d’ouverture de dimanche est une revanche au meilleur des 7 de la finale de la Conférence de l’Est 2020, qui s’est jouée dans la bulle de la LNH à Edmonton, en Alberta, et remportée par Tampa Bay en six matchs.

Les équipes ne se sont pas rencontrées au cours de la saison régulière condensée de 56 matchs, qui s’est limitée au jeu de division en raison de la pandémie de coronavirus.

« Que nous nous soyons affrontés la semaine dernière, le mois dernier ou il y a trois mois, cela n’a pas vraiment d’importance. Nous savons à quoi nous attendre d’eux, et ils savent à quoi s’attendre de nous », a déclaré l’entraîneur du Lightning Jon Cooper.

« Ils ont une foule de talents là-bas, et ils ont un entraîneur qui les pousse tous dans la bonne direction. C’est pourquoi ils sont bons », a ajouté Cooper. « Il ne devrait pas y avoir de surprise que les Islanders soient là où ils sont. »

Ou que Tampa Bay fait partie des quatre derniers de la LNH pour la cinquième fois en sept saisons. Le Lightning a remporté les six meilleures séries éliminatoires consécutives de la franchise depuis qu’il a été balayé au premier tour par Columbus il y a deux ans.

Nikita Kucherov montre pourquoi il est l’un des meilleurs joueurs de la ligue avec 18 points en 11 matchs après avoir raté toute la saison régulière alors qu’il se remettait d’une opération à la hanche.

Braden Point et Steven Stamkos illuminent également le tableau de bord des séries éliminatoires, et le finaliste du trophée Vezina, Andrei Vasilevskiy, ancre une défense avare qui a permis à la Floride et à la Caroline de tenir dans les deux premiers tours.

« Nous ne les avons pas affrontés, mais s’il y a une équipe avec laquelle nous avons joué le plus récemment et que nous n’avons pas joué dans notre division, ce serait eux, ce qui aide un peu », a déclaré Trotz, qui en est à sa troisième saison en tant que entraîneur des Islanders.

« Ce sera une bataille d’une série, tout comme c’était dans la bulle. Nous sommes impatients de relever le défi », a déclaré Mathew Barzal de New York.

« Nous devons les traverser pour arriver là où nous voulons aller », a ajouté Martin. « Nous nous concentrons sur cela et sur un bon départ dimanche. »

Les Islanders, qui ont participé aux séries éliminatoires à chacune de leurs trois saisons sous Trotz, ont éliminé Pittsburgh et Boston au cours des deux premiers tours.

« Beaucoup de similitudes de leur côté et la même chose avec nous », a déclaré le défenseur du Lightning Victor Hedman.

« C’est une excellente équipe, qui joue avec beaucoup de vitesse, a un « D » physique qui peut patiner et un bon gardien de but, a ajouté Hedman. « Quand il ne reste plus que quatre équipes, ce sont les meilleurs des meilleurs qui sont encore là. »

Le Lightning entame une série à domicile pour la première fois en séries éliminatoires. Ils ont remporté les matchs 1 et 2 sur la route lors de chacune des deux rondes précédentes, contre les Panthers et les Hurricanes. Ils ont une fiche de 3-2 à l’Amalie Arena contre 5-1 à l’extérieur.

La défense de verrouillage de New York

Les Islanders sont l’équipe la plus physique de la ligue avec quatre joueurs – Clutterbuck, Martin, Komarov et Pulock – parmi les sept premiers pour les coups sûrs. Les Islanders ont fait un travail magistral en arrêtant les vedettes des Penguins Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Jake Guenztel, les limitant à trois buts et six passes au premier tour.

Ils n’ont pas connu autant de succès contre la Perfection Line de Boston, alors que Brad Marchand, David Pastrnak et Patrice Bergeron ont combiné 10 buts et 12 passes dans la série de deuxième ronde. Cependant, New York a limité le reste des Bruins à seulement sept buts.

Ils auront du pain sur la planche contre Nikita Kucherov, Brayden Point et Victor Hedman, qui ont combiné neuf buts et 14 passes décisives lors de la finale de la Conférence Est de l’an dernier, que Steven Stamkos a ratée.

Entre les tuyaux

Après une solide saison régulière, Semyon Varlamov s’est retrouvé sur le banc alors que la recrue Ilya Sorokin brillait au premier tour.

Lorsque Sorokin a perdu le match d’ouverture de la série contre Boston au deuxième tour, l’entraîneur de New York Barry Trotz s’est retourné vers Varlamov et le vétéran a été stellaire depuis. Il a mené les Islanders à une victoire en série tout en accordant 12 buts en cinq matchs, affichant une moyenne de buts alloués de 2,26 et un pourcentage d’arrêts de ,934.

REGARDER | Les Canadiens poursuivent leur improbable série de séries :

Rob Pizzo décompose la course choquante de l’équipe vers les quatre derniers. 4:59



#Ça #être #une #bataille #Lightning #les #Islanders #envisagent #une #demifinale #serrée #Coupe #Stanley

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *