Athlétisme Canada espère que la prochaine série de qualifications de Tokyo mènera à un événement annuel

Vues: 7
0 0
Temps de lecture:5 Minute, 12 Second

Simon Nathan était frustré quand il a entendu parler d’athlètes de piste qui se rendaient aux États-Unis plus tôt cette année pour essayer d’atteindre une norme d’entrée olympique et / ou d’améliorer leur classement mondial.

Des races similaires n’étaient pas proposées au Canada en raison des différentes restrictions causées par la pandémie du COVID-19.

«Je me sentais pour les athlètes qui ont dû prendre ces décisions et ces sacrifices», a déclaré Nathan, directeur de la haute performance d’Athlétisme Canada. « Il n’est pas facile de décider de voyager depuis une zone sûre et connue [during the pandemic] dans un environnement inconnu. « 

Plus tôt cette année, Nathan a entamé des discussions avec World Athletics pour organiser une série d’événements d’athlétisme au Canada afin de réduire la nécessité pour les athlètes de voyager à l’étranger et de faire face à la quarantaine obligatoire de 14 jours à leur retour chez eux.

Le 18 mars, Athlétisme Canada a annoncé sa Tokyo Qualifier Series – une série de neuf compétitions au Canada qui offrira des opportunités de compétition de haut niveau aux espoirs olympiques et paralympiques.

La première rencontre aura lieu le 21 mai à Ottawa, avec la dernière étape d’une compétition de niveau bronze du World Athletics Continental Tour à Montréal le 29 juin, dernier jour pour la qualification olympique.

De Grasse n’est pas en concurrence, dit l’agent

« En général, les retours ont été fantastiques », a déclaré Nathan. « J’espère que cette série suscitera suffisamment d’intérêt pour que … nous pourrions conserver ce concept au-delà de cette année pour avoir une saison nationale solide, de sorte que les athlètes de championnat du monde et de niveau olympique ne doivent pas compter uniquement sur les voyages à l’étranger. »

L’essentiel est que les athlètes canadiens auront de nombreuses occasions d’obtenir une place olympique automatique ou des points – dont le montant dépendra de leur classement dans chaque épreuve – pour améliorer leur classement mondial avant les essais du 24 au 27 juin à Montréal. Ceux classés dans le top 48 se qualifient également pour Tokyo.

Alors que seulement 24 Canadiens ont atteint les normes de qualification, Nathan s’attend à ce que le nombre atteigne le milieu des années 40 pour les athlètes individuels d’ici la fin de la Tokyo Qualifier Series et s’installera au milieu des années 50 après l’ajout de coureurs de relais.

Aaron Brown, le double champion canadien en titre des 100 mètres et 200 mètres, a déclaré à CBC Sports qu’il envisagerait de voyager de chez lui en Floride pour participer si l’une des neuf compétitions correspondait à son programme d’entraînement et de course. Mais son compatriote sprinter et triple médaillé olympique 2016 Andre De Grasse, également basé en Floride, ne fera pas partie des Tokyo Qualifier Series, a déclaré son agent Brian Levine.

Les stars de la piste Moh Ahmed, Gabriela DeBues-Stafford et Justyn Knight – qui sont toutes basées aux États-Unis – ne se dirigeront probablement pas vers le nord pour courir ou aider à accélérer les 800, 1500 ou 5000 à moins que la quarantaine obligatoire de 14 jours ne soit assouplie ou qu’elles gagnent exemption d’un gouvernement provincial en tant qu’athlètes de haut niveau.

«Il semble que beaucoup d’athlètes canadiens actuellement sont très bons dans les courses en solitaire, a déclaré Knight. «Je pouvais voir les meilleurs athlètes s’entraîner au Canada discuter à l’avance de qui jouera [pacesetter] pour s’entraider à atteindre leurs objectifs. « 

Stimuler «  énormément  » pour aider les coureurs de fond

Le coureur de Steeple-chase Matt Hughes croit qu’il est crucial qu’Athlétisme Canada investisse dans des meneurs «bons, de qualité et compétents» pour les courses de distance.

« Pour des gars comme Luc Bruchet et Kieran Lumb pour frapper le [13:13.50] Norme 5K, [a pacer] devrait passer par 3 km en 7 h 54, 7 h 55 », a déclaré Hughes, qui prévoit de courir sur le circuit de la Diamond League en Europe en mai et juin après avoir déjà atteint la norme olympique au 3 000 steeple et au 5 000. des gars au Canada qui peuvent atteindre cet objectif, et il n’y en a pas beaucoup, s’entraînent actuellement aux États-Unis.

« [Bruchet and Lumb] ont la capacité de le faire mais doivent être entraînés et il y a tellement de facteurs. Il ne peut pas être trop chaud ou trop froid, vous ne pouvez pas avoir de vent. Quand ces gars-là flirtent avec le bord de leur forme physique, ils ont besoin de tout pour s’aligner et le rythme est un élément important. « 

REGARDER | Anson Henry discute de l’importance des stimulateurs cardiaques:

La native d’Eganville, en Ontario, a terminé 5e à la rencontre de la Diamond League Monaco, mais son temps de 1:57:01 a été assez bon pour établir un record national. L’Afrique du Sud Caster Semenya a gagné en 1:55:27 secondes. 5:31

Nathan a déclaré qu’Athlétisme Canada était conscient du besoin et a déclaré que les directeurs des rencontres partout au Canada s’efforçaient de trouver des personnes pour remplir le rôle spécialisé.

« En interne, c’est un groupe fort [in the men’s 5,000] », A déclaré Nathan, faisant référence à Bruchet et Lumb. » Ce n’est pas comme si vous aviez un athlète qui courait complètement isolé. J’espère que nous aurons un groupe d’athlètes [pushing] mutuellement avec un stimulateur cardiaque. Il y a une certaine profondeur dans les 100 haies féminines, 800 et 1 500 et cela aidera. « 

Hughes a déclaré que contrairement aux coureurs de fond, les athlètes des épreuves de lancer, de saut et de sprint ont la capacité physique de performer à un niveau élevé semaine après semaine.

« Je pense que vous leur donnez une bonne compétition, de bonnes conditions et j’espère qu’ils pourront atteindre leurs objectifs », a-t-il déclaré. «Dans les épreuves où vous avez de multiples chances de frapper un but, la crème finit par grimper au sommet. Nous avons suffisamment de bons athlètes dans ces domaines au Canada, ils ont juste besoin d’une opportunité.



#Athlétisme #Canada #espère #prochaine #série #qualifications #Tokyo #mènera #événement #annuel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *